Partagez | 
 

 Don't go chassing waterfall - Ft Kaeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Don't go chassing waterfall - Ft Kaeh   Mar 7 Avr - 4:48






Ehli & Kaeh
“ Grands vents
Un souffle qui renverse tout sur son passage. C’est tout du moins l’impression qu’a votre personnage. La nature toute entière semble secouée de tout côté par un monstre sans forme. Poussières, cailloux, des objets volent, soulevés par le vent, essayez de ne pas vous trouver sur leur passage. Les abris de fortune souffrent fortement de ce grand vent, demain lorsque le temps ce sera apaisé, sans doute votre personnage devra-t-il faire face à quelques réparations. Il doit également espéré qu’aucun arbre ne tombe sous l’effet du vent. ”
L
’impatience était un défaut bien grave, un attrait que les jeunes chuchoteuses travaillaient dès le plus jeune âge. Elle n’était pas impatiente. Ehli pouvait passer des jours entiers à méditer sans broncher, elle était dotée d’une patience extrême … alors pourquoi donc faisait-elle les cent pas dans le temple? Pourquoi avait-elle passer la journée à surveiller la fenêtre, à la recherche d’une tête familière, un signe quelconque que le ciel s’assombrissait enfin, que les gens rangeaient finalement les objets du marché pour retourner dans leurs familles. Elle se sentait si étrange … autant avait-elle manquée une nuit complète de sommeil, autant avait-elle assez d’énergie pour courir dans tous les sens. Dormir, sans doute devrait-elle prendre des forces avant que la nuit ne soit complètement tombée ? Kaeh lui avait dit de venir dès la tombée de la nuit, aux mines. Elle avait suffisamment de temps avant la tombée de la nuit … devait-elle dormir? Pourrait-elle dormir ? Elle poussa un long soupir alors qu’elle tapait ses longs ongles contre le bord de la fenêtre. Elle ne l’avait pas vue une seule fois de la journée… était-ce mauvais signe ? Peut-être l’avaient-ils intercepté alors qu’elle s’échappait silencieusement dans les longs corridors du temple ? Oh ciel … elle avait passé la journée à penser à ce dernier baiser et lui pourrissait peut-être dans une cage? Elle se releva brusquement, poussant une plainte en regardant anxieusement autour d’elle. La salle complète l’observa curieusement, les autres chuchoteuses étant probablement aussi surprises qu’elle de la voir agir ainsi. Les joues en feu, la jeune femme s’excusa silencieusement avant de s’éclipser de la pièce. Impatiente, elle était non seulement une traitre à son propre peuple, mais maintenant elle était aussi impatiente ! Elle n’y comprenait rien.


« Tu deviens complètement dingue ma chère. »


Elle laissa son corps glisser lentement le long d’un mur, secouant simplement sa tête. Peut-être devrait-elle méditer le temps que la nuit pointe son nez ? Comment un homme pouvait-il chambouler toute sa raison d’être en l’espace d’une nuit seulement ? C’était pratiquement ridicule non ? Toute la journée elle avait eu l’impression d’être différente, une autre femme, une autre Ehli … les autres avaient-elles remarqué aussi ? Sans doute … elle était complètement différente ! Elle aurait pu changer de couleur de peau que son comportement aurait été moins évident ! Elle se redressa finalement, trainant les pieds jusqu’à la salle de méditation. Elle devait se reprendre en main pour le reste de la soirée. Du moins jusqu’à ce qu’elle puisse sortir de ce temple !


----

Elle ne tenait plus en place, surexcitée. Elle avait dévoré rapidement quelques bouchées de son repas avant de s’éclipser de la salle de diner. Personne ne semblait l’avoir remarquée, ce qui était parfait. Elle avait simplement fait son chemin en direction de sa chambre, quelques provisions cachées sous sa robe. Elle attrapa une longue cape avant de la poser sur ses épaules et se diriger vers la sortie de la forêt. Elle hésita un instant… un long moment … un très long moment. Elle se trouvait donc là, devant la porte … à quelques pas de retrouver un homme qui l’attendait devant les mines. Un homme qui avait touché ses lèvres des siennes. Soudain, sa vie complète semblait défiler devant ses yeux, lui indiquant la gravitée de son geste, de leurs gestes. Des gens étaient morts ou exilés pour bien peu et eux … ils jouaient de la vie comme s’ils étaient plus importants que les autres. Il l’était. Il était plus important que les autres, et par tous les risques qu’il prenait, sa vie valait plus que les autres. Elle hocha finalement la tête, avant de sortir du temple. Les vents s’élevaient durement sur le village, les arbres semblaient prêts à craquer dans la minute. Elle plissa les paupières en ajustant son capuchon sur sa tête, heureusement pour elle personne ne sortait dans ce genre de temps. Toutefois elle devait se rendre aux mines rapidement avant de se faire blesser. La jeune femme s’approcha rapidement des mines, à pas de course. Elle entra dans l’entre de pierre, son dos se fracassant contre un mur froid. Elle avait réussi enfin ! Oh, elle avait bien failli recevoir une roche en plein ventre, mais elle avait bien esquivé ! Elle regarda autour d’elle, cherchant une trace de Kaeh, mais il faisait si noir !
« Est-ce qu’il y a quelqu’un ? »



(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer


Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Don't go chassing waterfall - Ft Kaeh   Ven 10 Avr - 20:04

&

Le vent s'était levé tandis que l'obscurité grandissait sur cette terre. J'avais promis à Ehlishara de la retrouver ce soir pour sa première séance d'entrainement mais je craignais qu'avec ce vent, elle ne soit pas au rendez-vous. Pourtant, je m'obstinais à croire qu'elle viendrait. Je me dirigeais péniblement vers les mines, lieu du rendez-vous. A contre vent, j'avais l'impression que ce dernier pouvait m'emporter et que, jamais je n'atteindrai les mines. Je luttais.

Enfin arrivé à destination, je me dépêchais de m'abriter à l'intérieur. Pour ne pas éveiller les soupçons du pourquoi du comment par des villageois trop curieux, je m'enfonçais discrètement dans ces dernières. Il faisait sombre, trop sombre pour voir même le bout de son nez. J'avançais en tâtonnant la roche des doigts et du bout de mes pieds. Le peu de fois que j'étais venu ici ne me permettait pas de me repérer. Ces mines étaient un territoire étranger pour moi tandis que je connaissais nos bois par cœur. En pensant à cela, je ne pus m’empêcher de sourire. Les Berkana s’aventuraient rarement au-delà du village, il était donc normal pour eux de connaitre les lieux les plus proches, alors que moi, c'était ceux qui étaient les plus éloignés qui me fascinaient.

Lorsque j'estimais que je m'étais aventuré assez profondément, je m'arrêtais, m'adossant au mur. Je l'attendais. Toute la journée, j'avais essayé de l'apercevoir mais en vint. J'avais effectué plusieurs tour de ronde au marché tout cela pour regarder discrètement les fenêtres du temple dans l'espoir de la voir apparaître à l'une d'elles. Mais à la place, je n'avais récolté que les moqueries de mes collègues. Même si nous n'étions pas cessé voir les esclaves du temple avant la fin de leur apprentissage, la plupart d'entre nous savait que la majorité d'entre-elle était de jolie fille. J'en avais eu la confirmation la nuit dernière. Mais alors que l'un d'eux me surpris à zyeuter au loin les fenêtres, il ne pus s’empêcher de me lancer un: "Arrête de mater les jolies filles, ce n'est pas comme ça que tu trouveras une femme!". A vingts-cinq ans, ne toujours pas être marié et vivre chez ces parents n'était pas bien vu pour un homme. Et mon collègue avait raison. Je me voyais pourtant mal lui répondre que j'en avais peut être trouvé une, mais qu'il m'était interdit de m'en approcher alors je m'étais contenté de ricaner bêtement.

De la journée, je n'avais pas pu la voir, ni même l'apercevoir et je doutais qu'elle ne puisse pas venir me voir, j'étais plongé dans mes pensées de la journée, essayant de m'imaginer comment j'aurais pu réagir si je l'avais vu et si l'un de mes collègues s'était mit à la regarder. Rien qu'à l'idée qu'ils puissent baver devant une telle beauté m'était insupportable. Énervé, par ces pensées, je tapais le mur de roche avec mon poings, ce dernier venant peindre la pierre de son liquide écarlate. Je serrais les dents. Je m'étais fait mal en plus.

_ Quel idiot...

Soupirai-je alors. Quand soudain, j'entendis un bruit. Je me mis sur mes gardes avant d'apercevoir une silhouette au pas de l'entrée en boule contre la parois de la mine. Je m'avançais prudemment. Était-ce cette fille? Je commençais à sortir la dague que je portais à la ceinture de son fourreau lorsque j'entendis sa voix. C'était-elle. Rangeant mon arme, je me dirigeais doucement vers elle. Mon cœur ne pouvait s'empêcher de battre la chamade. Pour la deuxième fois, j'allais la retrouver, la revoir, la toucher, sentir sa peau contre la mienne... toutes ces idées qui me venaient en tête et qui ne devait pas être m'effrayaient et paradoxalement, me rendait heureux. En allant la retrouver, j'affichais un sourire. Une fois arrivé à son niveau, je la pris dans mes bras avant de déposer sur ces lèvres notre premier baiser de la journée.

_ J'ai cru que tu ne viendrais pas... lui murmurai-je à l'oreille tout en l'enlaçant de nouveau.
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Don't go chassing waterfall - Ft Kaeh   Mer 22 Avr - 4:51






Ehli & Kaeh
“ Grands vents
Un souffle qui renverse tout sur son passage. C’est tout du moins l’impression qu’a votre personnage. La nature tout entière semble secouée de tout côté par un monstre sans forme. Poussières, cailloux, des objets volent, soulevés par le vent, essayez de ne pas vous trouver sur leur passage. Les abris de fortune souffrent fortement de ce grand vent, demain lorsque le temps ce sera apaisé, sans doute votre personnage devra-t-il faire face à quelques réparations. Il doit également espéré qu’aucun arbre ne tombe sous l’effet du vent.  ”
L
a jeune femme afficha un grand sourire alors qu’elle pouvait sentir sa peau contre la sienne. Elle cambra le dos, ses lèvres se pressant contre celles du plus vieux, un long frisson lui parcourant l’échine au même instant qu’un sentiment d’apaisement se faisait enfin sentir. Elle posa son front contre la clavicule de Kaeh, inspirant longuement, pressant son corps fermement contre le sien. Il lui semblait avoir passé des siècles sans ce toucher, alors qu’une lune n’avait même pas passé. Ses doigts se resserrèrent contre ses vêtements, fermant les yeux avec force pour mieux entendre sa voix.

« et moi j’ai craint que quelqu’un ne t’aie surpris à roder près du temple … mais tu es là. Nous sommes là.   »

Avait-elle finalement murmuré d’une voix à peine audible, toutefois teintée de joie. Elle redressa son menton, frôlant sa mâchoire de ses doigts frêle, déposant un nouveau baiser sur ses lèvres.  C’était si nouveau et pourtant leurs craintes étaient si fortes, trop fortes pour une chose aussi jolie. Elle soupira doucement contre sa peau, baissant les yeux vers le sol, son regard attirer vers sa main blessée. Elle fronça les sourcils en la prenant délicatement entre ses doigts, observant avec inquiétude. Elle claqua le bout de sa langue contre son palais avec agacement, s’était-il battu avec quelqu’un ? Elle redressa son visage pour l’observer avec questionnement, pinçant les lèvres, ressentant une certaine frustration. Elle ne pourrait jamais le protéger. Elle doutait tout de même qu’il n’ait besoin de sa protection en quoi que ce soit, mais tout de même. Elle savait parfaitement en elle-même qu’elle ne pourrait jamais le protéger des autres. Elle s’empressa d’essuyer le sang qui coagulait déjà sur sa peau à l’aide de son châle, son regard bien concentré sur sa nouvelle tâche.

« restons-nous ici cette nuit? Je ne crois pas que quelqu’un ne vienne dans les mines aussi tard … mais je ne crois pas non plus qu’il soit bon pour nous de rester aussi près du camp.   »

La jeune femme ne posa aucune question sur ses blessures. Il était un homme et savait parfaitement ce qu’il faisait non ? Une fois terminée, elle releva son menton, affichant un magnifique sourire à ce grand homme qui lui faisait face,  l’admirant secrètement dans la pénombre qui les enveloppait. C’était si désolant de ne pouvoir le contempler de la même façon sous la lumière du jour. Elle glissa simplement ses doigts aux siens, nichant son nez au creux de son cou. Elle était sienne, le savait-il seulement ? Elle était et serait uniquement sienne jusqu’à ce que leurs souffles ne se perdent une dernière fois au gré du vent.

« partons loin d’ici ... là où nous pouvons exister toi et moi… »


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer







pardons si c'est court ewe mais je ne savais pas trop où aller étant donné qu'il doit lui apprendre à se battre et tout ;_; le prochain sera long comme mon amour pour le dolce letche
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't go chassing waterfall - Ft Kaeh   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't go chassing waterfall - Ft Kaeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gravity ::  :: west :: Camp Berkana :: Mines-